trevor_logo1

Sur la route

Between Great-Britain and Brittany

En 1972, a lieu la première édition du festival folk de Kertalg, en Bretagne. « C'est là, raconte le chanteur Gweltaz ar Fur, que moi-même et d'autres bretons ont fait la connaissance de Trevor et de sa femme Annie. Notamment le sonneur André Thomas qui jouait avec Job Philippe et Gérard Lavigne sous le nom de Glazard skedus. Gérard Lhomme était à la sono avec Jo La Rouille de Quimper. » Vieille connaissance, Jo La Rouille ! C'est un habitué de Chez Michou, le cabaret breton situé derrière la préfecture du Finistère. Grand amateur de Traction-Avant, il travaille pour Stivell...

La naissance de Lyonesse


De cette rencontre va naître la même année l'un des premiers groupes folks électrifiés. A Paris, Trevor Crozier participe en effet à la fondation de Lyonesse. Avec sa voix adaptée au genre psyché, il chante aux côtés de Mireille Benhaïm, la sœur de Ben, figure parisienne du folk. On retrouve Lavigne à la basse, Gérard Lhomme, dit Gégé, nos sonneurs Philippe et Thomas et l'Italien Pietro Bianchi aux claviers. Du coup, le groupe effectuera plusieurs tournées transalpines.

Lyonesse1

GilesFarnabys1973

L'expérience Giles Farnaby


Mais Trévor n'abandonne pas pour autant son trio. En 1973, c'est l'enregistrement de Giles Farnaby`s Dream Band. Le Broken consort y participe aux côtés de l'ensemble St. George's Conzona et The Druids. Ils sont épaulés par trois musiciens de jazz : Jeff Clyne (basse), Dave MacRae (piano électrique) et Trevor Tomkins (percussions). Résultat : une musique baroque revisitée digne d'un remake de Robin Hood. Trevor saute d'un instrument à l'autre et chante notamment Helston fury dance. Le disque sera réédité en CD en 2004. Qui est Giles Farnaby ? Né en 1560 à Truro,  c'est un compositeur virginaliste et madrigaliste de premier plan sous les règnes d'Elisabeth I et des premiers Stuart. Un père professeur, un cousin facteur de virginal, il fit ses études à Oxford avant de s'établir à Londres où il est mort en 1640.


Organisée par Gwen Le Goarnic à Moëlan, la première édition du festival de Kertalg avait attiré 20 000 participants à Moëlan-sur-Mer, le 13 août 72, avec Stivell pour tête d'affiche ou encore Chieftains, Servat, Tri Yann, Gweltaz ar Fur, Diaouled...

En 1973, baptisé « Le petit Woodstock », le festival accueille encore Stivell, les Sœurs Goadec et cette fois Glenmor, Kirjuhel et d'autres invités de France, de Cornouailles, d'Irlande et d'Angleterre : Brenda Wootton, Planxty, Bensusan, Zachary Richard, les frères Dransfield, La Bamboche... Du dimanche 22 juillet au lundi 23 juillet 1973, 187 artistes se relayent sur scène durant 24h devant 45 000 festivaliers. Trevor et Annie figurent dans la pochette intérieure du double album édité alors par Barclay.

gr 001

IMG_6740 (2)

The world of folk


En 1973 encore, Broken consort place son morceau Zummer's Evemen Dance sur le second volume de The world of folk, vol. 1, publié par Argo. Il s'agit d'une compilation réunissant quatorze artistes. Dont Shirley Collins, The Druids...

Dont'tell I est repris par Just Us, arrangements de S. Thorne, sur un album de reprises des Beatles et d'Elvis Presley, Not On Label.

Trevor baigne comme un poisson dans l'eau. Il est l'ami de Cyril Tawney, des Yetties, de Tony Rose. Roi du Scrumpy, Adge Cutler a repris sa chanson Don't tell I avant de mourir, assoupi au volant de sa voiture, en mai 1974. Mais son groupe, The Wurzels, continuera de chanter Trevor.

medieval.jpeg

Le premier album de Lyonesse est enregistré en 1974 aux studios parisiens Acousti mais aussi dans ceux de La Basilica à Milan. Gweltaz ar Fur : « J'ai retrouvé Trevor lors de mes passages les années suivantes dans des folk-cubs de Cornouailles et Devon. Il vivait à Londres avec notamment les musiciens de Steeleye Span. »

Toujours en 1974, Trevor Crozier accompagne le joueur de dulcimer Roger Nicholson à qui le label britannique de musique folk Argo demande un album : The Gentle Sound of the Dulcimer. Participation modeste, là encore, puisqu'il joue de la guimbarde sur le morceau Appalachian Medley.


Broken Consort apparaît aussi fortuitement sur l'album The world of the countryside consacré à John Arlott par le label Argo. Il y figure cette mention laconique : "Incidental music by The Yetties and Trevor Crozier's Broken Consort" Mais ces derniers ne figurent pas dans la liste des musiciens entendus sur le disque.

La rencontre avec Chris Joe Beard


Nous voilà à Pâques 1975. Lors du festival de Poynton, non loin de Stockport où Lyonesse est invité, Trévor fait la connaissance de Chris Jo Beard, fondateur dans les années 60 du groupe Purple gang. Bœuf sur scène. Les deux hommes partagent une passion commune pour la musique de Jug band. Ce sont ces groupes qui utilisent des instruments traditionnels mais aussi totalement bricolés avec les matériaux les plus divers.

IMG_1019

Sur la photo ci-desus, Trevor est assis et Chris Joe Beard à droite. Ils scellent leur rencontre au cours d'une Swamp band' cajun style jam...

carte 001

Trevor Crozier

Ménestrel,voyou &

vagabond

Carte de visite (coll. Laurent Quevilly)

" Trevor Crozier ? He's like a breath of fresh air. What more do you want ? "

Joe Beard

motif_11